AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
"Whooopsies"
avatar
Messages : 78
Date d'inscription : 08/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: "Whooopsies" Lun 31 Oct - 13:16


WHOOOPSIES


Alex avait mal à la jambe depuis trois jours maintenant. Une odeur nauséabonde s'en échappait, et le fait qu'il travaillait chez lui n'arrangeait rien. Il restait dans son confort, et remettait la visite au docteur à un lendemain imaginaire. Il habitait en colocation avec son frère depuis des années, mais ils ne se croisaient que rarement, un bonjour ici et là suffisait à cultiver leur fort intérêt pour la famille. Son frère était menuisier et ne pouvait s'empêcher de rénover tout ce qu'il trouvait dans la maison. En ce moment, c'était l'escalier. Autant dire qu'il fallait regarder à trois fois avant de se lancer dans l'escalade du mont trucs-qui-piquent-et-tranchent. Cela faisait sûrement partie des raisons qui poussaient Alex à ne pas quitter sa chambre pendant des jours.
Un douleur s'élança dans sa jambe, rendant sa position assise impossible. Il posa alors son pied sur son lit, qui se tenait à moins d'un mètre de son bureau d'ordinateur. La douleur, au lieu de s'atténuer, empira. Son pied glissa en avant sur le lit, le faisant chavirer de sa chaise. Malheureusement pour lui, le choc fut tellement violent que son genou s'était retourné dans le sens inverse à son articulation. Pas entièrement, évidemment, mais assez pour lui infliger une douleur de tous les dieux, et rendre impossible la marche à pied. Il cria à pleins poumons, et quelques larmes coula le long de sa joue. Il avait mal au genou, mais également à tout son côté droit. Il souleva son pantalon de pyjama et remarqua quelques taches noires tout le long de sa jambe. Il y avait manifestement un gros problème. Il essaya de se lever, en s'appuyant contre le lit, à sautiller avec son unique jambe valide. Chaque saut élançait son autre membre. Une fois arrivé à sa porte, il se rendit compte qu'elle était fermée, comme à son habitude. Il alla chercher la clef, restée sur le bureau, mais glissa sur le plancher et se cogna la tête contre son meuble. Il gémit une fois au sol, ayant la vue un peu troublée par le sang qui lui coulait dans les yeux. Le choc demanderait certainement quelques points de sutures. Il essaya d’atteindre un endroit sur lequel s’appuyer afin de se redresser, mais ses mouvements étaient beaucoup plus vifs qu’il ne le pensait. Il donna un fort coup contre le bois de son lit et se cassa trois doigts à l’impact. Un autre cri de douleur et quelques plaintes se firent entendre. Frustré et blessé, il se releva d’un coup, mais se sentit étourdi. Il glissa de nouveau contre un meuble et se cassa le nez au sol. Au bord de l’inconscience, il n’eut pas cette fois la nécessité de crier. Au lieu de cela, quelques gargouillis se firent entendre parmi la flaque de sang qu’il y avait maintenant au sol.
Quelques minutes plus tard, Alex reprit quelques morceaux de sa conscience, attrapa la clef qui était tombée par terre et rampa jusqu’à la porte. Il se cogna le genoux contre son lit, de nouveau, et lança un puissant « Putain de merde ! ». Il faisait maintenant face à la porte, qui s’ouvra brusquement. Son frère l’avait défoncée à coups d’épaules, alerté par les cris. La porte heurta la mâchoire d’Alex, qui cria de nouveau, ce qui le fit encore plus crier, puisque sa mâchoire n’était plus attachée au reste de son crâne. Il bavait du sang, de la salive, et quelques morceaux de dents.
Son frère paniqua, lui dit de rester là, et alla appeler une ambulance. Alex n’était plus vraiment de ce monde et voulait juste sortir de sa prison actuelle. Il vit son frère délicatement descendre les escaliers en travaux, puis se releva sur sa bonne jambe en s’appuyant sur la porte. Il n’était qu’à peine conscient. Ensanglanté, il fit quelques pas, en s’appuyant même sur sa jambe désolidarisée. Il posa sa main sur la rambarde dudit escalier, qui glissa immédiatement à cause du sang qui s’était déposé un peu partout. Alex tomba en avant, et rencontra le bas de la rambarde, où plusieurs clous défaits avaient été marqués de peinture orange fluo. Un clou s’enfonça dans son globe oculaire droit, et trois autres ponctuèrent sa paupière, son arcade, et sa joue. Son poids lui fit dévaler les escaliers, mais les clous retenaient fortement sa chair et son œil. Il finit par arrêter sa chute quelques marches plus bas, assis, le dos face au vide. Les clous avaient déchiré sa peau, mais son œil était toujours retenu. Il s’était logé sur le métal pointu, et c’était maintenant le nerf optique qui retenait Alex, quelques centimètres hors de l’orbite. Son propre poids eut raison du nerf, qui se déchira et laissa tomber Alex le long des marches. Il avait maintenant de multiples os fracturés et plusieurs contusions, griffures, et même déchirures. Il était affalé sur le tapis de la porte d’entrée, en train de se vider de son sang. Son frère était allé accueillir les ambulanciers, qui ouvrirent la porte avec insistance, tapant alors contre le derrière du pied d’Alex, déchirant son tendon d’Achille droit. Son corps bloquait la porte, empêchant alors les secours de passer. L’ambulancier referma la porte fermement et s’avisa de passer par une autre ouverture. Le claquage de porte ébranla toute la cage d’escalier, au plafond duquel se tenait un grand lustre en verre, sur lequel travaillait le frère d’Alex. Les vibrations laissèrent s’échapper les quelques attaches sommaires qui devaient tenir le lustre les quelques minutes nécessaires au frère pour remplacer l’installation. Le lourd lustre vint s’écraser sur le dos d’Alex, mettant en bouilli sa colonne vertébrale, plantant dans chaque centimètre de sa peau un morceau de verre affûté. Chaque veine et artère laissaient s’échapper quelques centilitres de sang, son deuxième œil était crevé, mais il trouva quand même la force de lâcher un « monde de merde » balbutiant, malgré la multitude de mosaïques de verre contenues dans sa bouche fracturée,  qui perçaient chaque centimètre de sa langue, son palais, et son œsophage. Il avala quelques morceaux de verre, et après deux minutes de gémissements, rendit l’âme.

Revenir en haut Aller en bas
"Whooopsies"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Octobre 2016-