AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
"The Plato Syndrome"
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 08/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: "The Plato Syndrome" Jeu 2 Mar - 4:47









The Plato Syndrome

J'avais un oncle qui racontait toujours cette histoire... C'est étrange, nan, ces membres de la famille qui ont toujours un récit à raconter ? Comme s'ils avaient fait la guerre, et en avaient retiré une leçon philosophique qui ne pouvait être apprise que sous forme de conte. J’imagine que l’impact ne serait pas aussi important si la solution était tout simplement donnée de but en blanc. N’est-ce pas là le principe du puzzle ? Ce qui nous motive n’est pas tant le résultat que le chemin pris pour y arriver. Voilà, ça c’est MA leçon philosophique, et j’ai même pas pris deux cent pages pour te raconter une aventure obscure d’un homme qui traverse une forêt dans l’espoir de trouver un abri alors qu’il ne pleut même pas. Enfin bref, mon oncle me racontait cette histoire. Il me racontait même DES histoires. Quelque chose d’assez indigeste, à base d’allégorie et de caverne, le genre de leçon qui pourrait être résumée en dix lignes mais qui est forcément formulée en plus de dix pages.

Celle qui m’intéresse aujourd’hui… Enfin, t’intéresse, TOI, moi je la connais déjà. C’est cette histoire de Géants. Des êtres gigantesques qui parcouraient la Terre depuis des siècles. Ils étaient de nature pacifiste, bien que divisés en divers clans. Ils avaient appris l’agriculture, réussi à dompter le feu et à manier des matériaux divers tels que le bois et le fer. Chacun mangeait à sa faim, chacun possédait son lopin de terre, en soit, aucune raison pour qu’une guerre n’éclate au sein des différentes tribus. Ce n’était sans compter sur la sournoiserie de la Nature. Au fil des millénaires qui passaient, elle avait confectionné une nouvelle race d’humanoïdes, minuscules, résultats maladroits de ce qu’on appellerait plus tard "l’Évolution". La Faune fut bouleversée par la présence de nouveaux membres. Les Géants ne s’inquiétaient pas, ces petits êtres paraissaient inoffensifs, et s’ils existaient, c’est que la Nature avait sûrement ses raisons. Les Géants restèrent dans l’ombre.
Encore une fois, ce fut l’Évolution qui prit par surprise ces bonhommes gargantuesques. Comme eux, les petits humanoïdes apprirent à construire des villages, à dompter le feu, et ils avaient entamé un cycle de reproduction qui semblait sans fin. Si les Géants avaient appris à vivre en communion avec la Nature et ne prendre que ce qui était nécessaire, ces êtres, qui furent alors appelés "Hommes", ne s’arrêtaient jamais. Bientôt, les arbres furent de plus en plus rares. Des forêts entières étaient rasées en quelques semaines. Le résultat se fit vite sentir. L’oxygène présent dans l’air ambiant diminuait, d’année en année.

Un simple déséquilibre dans l’air avait de conséquences importantes pour les Géants, qui dépendaient entièrement de la Planète. Leur besoin d’oxygène était énorme, et les petits humanoïdes inoffensifs deviendraient bientôt des anges de la Mort. La solution de simplicité serait de se débarrasser rapidement de ces Hommes, mais les Géants restaient avant tout une race paisible, qui n’avait jamais été impliquée dans quelle guerre que ce soit. Ils préférèrent s’adapter aux changements atmosphériques. Les Géants vivaient à présent à genoux afin d’être au plus près des arbres et de leurs déjections d’oxygène. Les Hommes étaient des êtres inférieurs, ils mettraient du temps à comprendre leur erreur, mais ils la comprendraient. Les Géants en étaient certains. Plusieurs siècles passèrent, et la situation ne faisait qu’empirer. Les Géants de l’Est eurent cependant vent de plusieurs endroits, situés plus à l’Ouest, qui n’avaient pas encore été découverts par les Hommes. Ces points, entourés par des montagnes infranchissables par les lilliputiens, étaient gorgés d’oxygène, et les Géants qui y vivaient, y vivaient la tête haute. Et non pas à genoux. Ces lopins de terre prirent une valeur incroyable en l’espace de quelques années, et les Géants de l’Est, autrefois pacifistes, se mirent à créer des outils de Guerre. De tels trésors ne se partageaient pas, et puisque les privilégiés n’avaient aucune raison d’essayer de se défendre, l’attaque paraissait une solution logique, et plutôt aisée. La Grande Guerre ne dura pas plus d’une semaine. Ces endroits privilégiés trouvèrent nouveaux acquéreurs.

Était-ce là la meilleure solution que les Géants avaient pu trouver ? Ils se sentaient supérieurs aux Hommes, qui étaient pourtant, eux aussi, des produits de la Nature. Les Géants ne se donnèrent pas le droit de mettre fin à leurs vies, et préférèrent se retourner vers les leurs. Mon oncle avait toujours un goût amer dans la bouche lorsqu’il me racontait cette histoire. Je n’avais cependant jamais vraiment compris pourquoi il s’évertuait à me la raconter. Elle n’avait pas de morale comme les autres. Les Hommes de la Caverne étaient stupides et préféraient ignorer la vérité plutôt que de remettre en cause leurs croyances. Pourquoi cette histoire de Géants avait une telle importance pour mon oncle ? Était-ce un mythe, une légende qui racontait une vérité se répercutant sur le monde actuel ? La réponse vient juste de m’apparaître, lorsque je t’ai rencontré, toi. Tu es apeuré, je le sais, mais nous connaissons tous les deux la morale de cette histoire, n’est-ce pas ? Ton groupe et toi avez réussi à traverser cette Montagne, plus de quatre siècles après la Grande Guerre. Une poignée d’Hommes, devant moi. Il est grand temps d’arrêter de courber l’échine et de mettre fin à cette attaque parasitaire. Il ne restera aucun survivant.
Revenir en haut Aller en bas
"The Plato Syndrome"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le syndrome crevettien
» Serge Brussolo - Le Syndrome du Scaphandrier
» [Loevenbruck, Henri] Le syndrome Copernic
» Final Fantasy AC/Dissidia ~ Fairy Syndrome Series - Nightflight
» Aimer les disney = syndrome de peter pan ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mars-Avril 2017-