AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
герой
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 30
Localisation : An Alré
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: герой Ven 23 Juin - 16:38


   
Hebergeur d'image;
герой


   

   L’alarme a retenti en plein milieu de la nuit. Je fus surprise dans mon sommeil, elle sonnait si fort que je dus mettre mes mains sur mes oreilles un moment le temps de reprendre mon esprit et de m’habituer à ce vacarme assourdissant. Puis, prise de panique, je me précipitai sur l’interrupteur dans l’espoir de trouver du réconfort dans la lumière, si celle-ci pouvais m’aider à comprendre ce qu’il se passait, mais ma chambre resta plongée dans le noir : plus d’électricité. Je sortis en courant et trouvai ma mère en chemise de nuit, paniquée, dans le couloir, éclairée par la seule bougie qu’elle tenait dans sa main. Mon petit frère se tenait blotti contre elle, en pleurs.

_ Où est papa ? lui demandai-je en tentant de dominer le cri de la sirène.

_ Ton père est sorti, il vient de recevoir un appel urgent.

Je tournai alors la tête vers la porte d’entrée et constatai que sa combinaison ne pendait plus au crochet que nous avions installé là pour lui permettre d’y accéder plus facilement le jour où… Un jour comme cette nuit.

Je tentai alors de rassembler les informations dont on nous rebattait les oreilles à chaque rentrée scolaire. Si seulement j’avais été plus attentive… A force de les entendre, et en l’absence de tout problème depuis plus de vingt ans, elles nous semblaient plus anecdotiques que réellement nécessaires. Et voilà que le hasard en rappelait l’utilité…

_ Qu’est-ce qui se passe, maman ? Tu crois que…

_ Je ne sais pas, ton père a été appelé, ça doit être sérieux. La Patrie nous informera en temps et en heure, aie confiance. En attendant, tu connais la procédure.

J’acquiesçai. Nous nous précipitâmes comme un seul homme dans la cuisine, où nous récupérâmes quelques bouteilles d’eau et un vieux transistor à piles, avec ce qu’il faut de réserves pour pouvoir être informés en attendant la levée de l’état d’urgence. Puis, nous descendîmes dans la cave, où nous tentâmes de calmer Alex, toujours en pleurs.

Au sous-sol, l’alarme était moins entêtante, sa mélodie répétitive semblait étouffée, comme dans du coton. Maman alluma le vieux générateur à essence et nous pûmes enfin bénéficier de la chaleur artificielle de l’unique ampoule dénudée qui pendait du plafond. Longtemps, nous nous regardâmes en silence, Alex sanglotait mais sa crise de larme était terminée. Pauvre Alex, à son âge… Puis maman décida d’allumer le transistor. Pas besoin de choisir une station, la procédure prévoit que dans des moments comme celui-ci, l’E.T.A.T. monopolise toutes les ondes pour que la population soit informée où qu’elle soit. Le petit haut-parleur crépita, et une voix d’homme, sérieuse et monotone, retentit. Maman augmenta le son pour que celle-ci recouvre l’alarme. Nous étions tous attentifs, même Alex, qui ne devait pas comprendre grand-chose à ce qui se passait, semblait concentré sur le petit poste de radio. Le discours du représentant de l’E.T.A.T. semblait préparé depuis des décennies, ce qui devait effectivement être le cas.

« Mes chers concitoyens. Un incident d’une ampleur sans précédent vient de se produire à la station KN 872, à proximité de Volkstof. Nous vous rappelons les procédures de sécurité. Veuillez vous mettre à l’abri dans les parties situées en sous-sol de vos habitations. Celles-ci ont été prévues dans notre politique de construction de logements pour répondre à des cas d’urgence comme celui auquel nous faisons face actuellement. Ne sortez sous aucun prétexte avant que l’E.T.A.T. ne vous informe que tout danger est levé. Toute sortie non autorisée sans protection homologuée vous expose à un risque mortel. Ne tentez pas de joindre vos proches, les lignes doivent rester libres à disposition de l’E.T.A.T. L’incident est actuellement en cours de traitement. L’E.T.A.T. déploie actuellement une équipe de professionnels formés et entraînés … »

_ Papa !

« … votre sécurité. L’E.T.A.T saura rendre hommage à ces braves hommes qui assurent votre sécurité au prix de leurs vies. Nous leur devons respect et honneur. »

_ Papa…

« … exemples de dévouement à notre Patrie. Jamais leur geste ne tombera dans l’oubli. Longue vie à notre Mère Patrie. Fin de transmission. »

Voilà comment en une nuit, il me devint interdit d’être triste, je devais dorénavant me montrer fière et digne. Voilà comment, en une nuit, ma « Mère Patrie », pour sauver des milliers de vies, a décidé de me priver de mon papa.

   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 08/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: герой Ven 23 Juin - 17:26
C'est Metro qui te donne des envies CCCP ? Razz Haha.

Bon texte Smile j'suis rarement fan des histoire "mon papa c'est mon héros", mais ici ça passe un peu comme un prologue d'une histoire plus longue, avec un passé qui renforce l'héroïne. A quand la suite ? Surprised)
J'aime beaucoup l'ambiance de crise et d'urgence, et le fait que la menace soit perçue de loin, même si les personnages sont, eux, peut-être au courant. Je trouve ça assez cinématographique, et ça marche bien pour une histoire courte. En une page y'a déjà 3 ou 4 obstacles à la possible suite de l'histoire, je crois que c'est ça qui donne envie d'en savoir plus. Et encore une fois c'est assez différent de tes autres textes. Pour quelqu'un avec un manque d'inspiration je trouve que tu diversifies pas mal Razz.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 30
Localisation : An Alré
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: герой Ven 23 Juin - 18:36
Haha oui j'ai sans doute été un peu influencée par Metro, mais surtout par une émission que j'avais entendue à la radio qui parlait des "stalkers". Je suis toujours impressionnée par le courage et le sens du sacrifice de ces gens là...

Je ne pense pas faire de suite, j'ai déjà du mal à pondre un petit texte comme ça, on n'a qu'à dire que c'est une œuvre inachevée, ou si tu veux prendre le relais, je t'en prie ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 08/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: герой Ven 23 Juin - 19:03
Ça consiste en quoi être stalker, des recherches sur la radioactivité ? Un peu comme les jeux du même nom ? De nos jours le terme a légèrement été approprié par les voyeurs x).

P'tète bien que je la continuerai yep Razz. Même si le passé simple c'est pas mon fort. La fin sera ptète ouverte également pour qu'une autre personne la continue Surprised).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 08/03/2016
Age : 30
Localisation : Courbevoie
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: герой Ven 23 Juin - 19:42
Poignant, efficace, brutal, tout ce que j'aime dans une nouvelle.

Quelques fautes de frappe facilement pardonnables en raison de la qualité de la narration, se voulant passive-agressive.

J'aime !

Et comme toute BONNE nouvelle, on se voit en attente d'une suite, comme on peut en rester là.
Le thème est aussi bien respecté, on sait qui est le héros sans forcer, sans que ce soit mentionné.

Du bon travail en soit, j'aime bien !

(comme si son avis était parole sainte. Il est ouf, lui...)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 30
Localisation : An Alré
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: герой Ven 23 Juin - 20:35
Black : Stalker, ça vient du roman "Pique-nique au bord du chemin" et ça décrit des hommes qui se rendent sur les zones radioactives pour récupérer tous les objets qu'ils peuvent y trouver. Par anachronisme, ça a été appliqué à ceux qui sont envoyés sur les zones accidentées pour réparer les fuites, etc il me semble. Comme ils se prennent une dose de radioactivité super élevée, ils ont un maximum d'exposition hebdomadaire mais ça reste au péril de leur vie.

Je ne sais pas pourquoi, je suis partie dans du participe passé, du coup j'ai continué Very Happy

Arlekwinz : Dis-moi où j'ai fait des fautes de frappe stp, que je corrige ça Crying or Very sad  et comment ça "passive-agressive" ?
Bien sûr que ton avis compte, sinon à quoi bon faire un blog ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: герой
Revenir en haut Aller en bas
герой
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mai-Juin 2017-