AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
"Mater Familias" (thème 07/17)
avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 08/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: "Mater Familias" (thème 07/17) Ven 14 Juil - 3:46



















Mater Familias

"Et si on faisait un enfant ?"
Ces mots résonnèrent dans la chambre comme si elle était vide de vie, comme s’ils étaient vides de sens.
"Epona ?"
"Mh ?"
"Et si on faisait un enfant ?"
"Je t’ai entendu."
"Alors ?"
"Ce n’est pas vraiment une décision qu’on prend d’un coup, comme ça, Donn."
Un léger rire s’échappa des lèvres de l’homme allongé à côté d’elle.
"C’est bien pour cela que je te le demande. Ça fait maintenant cinq ans que nous sommes ensemble. Tu connais les Lois de la Patrie, si on ne fait pas d’enfant dans les trois prochaines années, on pourrait être obligés de divorcer."
"Je sais, Donn."
"Pourquoi pas maintenant ?! On a bien assez d’argent pour élever un petit, et puis tu as un travail stable. Quand tu accouches je prends ta place, et je rapporte le pain sur la table, comme la Tradition le veut."
"Je sais comment marche la Vie, Donn."
"Je trouve que c’est le moment parfait pour ça."
Epona regardit la pièce dans laquelle elle essayait de dormir depuis plusieurs dizaines de minutes. Des murs gris anthracites, un haut-parleur incrusté au mur, et deux lits séparés. Quatre mètres carrés parfaitement optimisés. S’ils voulaient faire un enfant, ils allaient devoir superposer les lits et faire ça sur le sol. Ce serait leur première fois, pour la Patrie.
"Tu ne rajeunis pas, tu sais. Combien de femmes sont en ce moment-même en train de travailler dans ton secteur ? Quatre, cinq ? Et combien de divorces cette année ? Quatre, cinq. Si on fait ça maintenant, au moins on est débarrassé."
Un silence fut sa seule réponse.
"On se doit de transmettre nos richesses, de transmettre notre nom."
"Ton nom."
Tout enthousiasme disparut de la voix de son mari.
"On a besoin d’un héritier. Il sera créé cette année. Que tu sois consentante, ou non."
Une larme coula le long de sa joue féminine, seule chaleur qu’elle avait ressentie aujourd’hui. Juste assez pour trouver le sommeil.



"Je te trouve égoïste, c’est tout. Je ne vois pas pourquoi tu ne suivrais pas les Lois. C’est beau la Vie, et il n’y a que toi qui peut la porter dans notre foyer ! C’est ton devoir, et tu devrais être fière de pouvoir être utilisée de la sorte pour une chose aussi belle. Toutes les autres femmes le font, pourquoi pas toi ? Tu n’es pas normale. Déjà que tu ne voulais pas te marier… Parfois je ne sais pas ce qui ne tourne pas rond chez toi."



"Je suis prêt à investir en toi, c’est tout ce que je dis. Ça coûte cher un accouchement, tu sais. Mais pour toi je veux bien le faire. On aura un bébé compétent, et tu n’auras plus à travailler. Moi je dis que c’est plutôt un bon échange. Neuf mois de désagrément pour un petit bébé ? Si j’étais à ta place, je le ferai à cent pourcents, c’est tout ce que je dis."



"Vous avez donc décidé d’opter pour un accouchement option 1."
Epona décida de se réchauffer à nouveau la joue droite à coups de larmes.
"C’est l’option standard pour les gens de votre classe, c’est vraiment le bon choix. Vous aurez ainsi suffisamment d’argent de côté pour élever votre enfant pendant les quelques semaines qui suivront les changements de responsabilités au sein de votre travail commun. Comme vous le savez, vous n’avez pas accès aux Grandes Terres, je vous montre donc notre catalogue d’urnes. Vous risquez de prendre l’option 1, mais je préfère vous montrer tout ce que nous avons en stock."



"Accouchement option 1, docteur."
"Parfait."
L’homme en blouse se posa à côté d’Epona avec son bistouri. "Ne vous en faites pas madame, cela ne fera mal que très rapidement. Même les classes les plus hautes, bien qu’aidées par des anesthésiants, ne font que très peu de remue-ménages." Il l’attacha à la table d’opération avec de lourdes sangles en cuir. Le scalpel roula sur la peau d’Epona le temps de dix petites secondes. Elle hurla de douleur alors que le bébé était retiré de son ventre. L’enfant fut amené immédiatement à la maternité, sans que sa mère, criant à pleins poumons et relâchant énormément de larmes et de sang, ne put le voir. Le docteur quitta la pièce, et l’infirmière recousut le ventre de la femme avec peu de conviction.



"Bon, monsieur Dusk."
"Donn se leva de sa chaise avec un grand sourire."
"Votre femme est morte lors de la procédure. Accouchement standard, donc."
Donn acquiesça, la science était claire à ce point. 99 % des opérations de naissance menaient à la mort, c’était inévitable. Les avancées médicales s’étaient stoppées nettes il y a plus de quarante ans lorsque la Grande Religion était arrivée à la tête de l’État, et c’était pour le mieux. La Patrie ne pouvait pas dépenser autant d’argent en médecine lorsque la Guerre était présente à chaque porte de la Capitale. A quoi bon inventer des pansements lorsque la population mangeait des obus au petit-déjeuner.
Le docteur tendit un papier à Donn.
"Pour la Paix dans la Patrie, monsieur."
"Pour la Paix dans la Patrie, docteur."
Alors qu’au même moment le corps d’Epona fut jeté dans un feu regroupant plus d’une vingtaine de cadavres différents, l’excitation du père retomba bien rapidement, un simple soupir fut sa réponse face à cette nouvelle.

"Nom : Dusk
Prénom : _____
Poids : 2,0 Kg
Sexe : Fille."
Revenir en haut Aller en bas
"Mater Familias" (thème 07/17)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mariage thème Jane AUSTEN
» [Thème] Cirque
» Thème pirate
» Soirée chatbox à Thème (Miyazaki / Ghibli)
» Thème "Jeu d'échecs et Roman Populaire"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shi Series-